Même si les ongles semblent assez durs et sont destinés à protéger l’extrémité de nos mains et de nos pieds, il peut arriver qu’ils se blessent. En effet, un quelconque accident, comme le fait de se coincé les doigts dans une porte qui se ferme ou aussi le fait de se cogner les orteils sur une surface dure etc. suffit à les blesser.

Et le plus souvent, ce type de traumatisme entraîne la formation de sang sous l’ongle, une affection appelée hématome sous-unguéal, qui peut, selon sa gravité, faire perdre l’ongle blessé.

Néanmoins, nos ongles peuvent également se déchirer ou se fendre accidentellement, ou une écharde peut venir s’y loger.

D’ailleurs, les traumatismes répétés des ongles des pieds, causés par des chaussures mal ajustées, peuvent également entraîner des déformations des ongles. Ces déformations peuvent ressembler à une infection fongique ; les ongles peuvent être épaissis ou décolorés et se décoller du lit de l’ongle, ce qui pose des problèmes esthétiques.

Enfin, des habitudes telles que se ronger les ongles et se ronger les cuticules peuvent aussi causer des traumatismes aux ongles. Eh oui, le fait de se ronger les ongles est l’une des principales causes de paronychie aiguë, un type d’infection dans lequel les bactéries pénètrent sous le tissu situé sur le côté de l’ongle et provoquent un gonflement et une irritation. Et le fait de gratter de façon répétitive l’ongle et la cuticule du pouce avec l’index peut produire une ligne de hachures horizontales au milieu de l’ongle. Dans les cas extrêmes, l’ongle peut se dédoubler.

Si vous êtes sujet à l’un ou à plusieurs de ces conditions, vous êtes atteint du traumatisme des ongles. Alors comment réagir ? Découvrons cela ici.

Traitement : que faire dans les premiers temps

Nettoyer puis appliquez de la glace et surélevez la zone de l’ongle blessé dès que possible après la blessure.

Pour un hématome sous-unguéal mineur, vous devez drainer le sang emprisonné sous l’ongle. Pour ce faire, prenez une aiguille, stérilisez-la puis faites là chauffer jusqu’à ce qu’elle soit rouge. Percez tout doucement l’ongle jusqu’à l’obtention d’un petit trou par lequel le sang peut s’écouler. Normalement, vous n’aurez pas mal puisque l’aiguille chauffante créera le petit trou sans effort. Remarque : ne drainez pas le sang sous l’ongle si vous souffrez de diabète, d’une maladie artérielle périphérique ou d’un problème du système immunitaire.

Si l’ongle est déchiré ou déchiqueté, vous devez le couper pour éviter de l’accrocher à des objets et de le blesser davantage.

Si votre ongle se décolle complètement de son lit, il peut être plus confortable, dans un premier temps, de le maintenir en place avec un bandage. Les ongles ne se rattachent pas d’eux-mêmes au lit de l’ongle après s’en être séparés, mais dans la plupart des cas, un nouvel ongle repousse lentement.

Si vous vous cognez l’orteil et arrachez l’ongle, il est possible qu’un gros gonflement de la peau se développe avant que l’ongle ne puisse revenir. C’est ce qu’on appelle un granulome. Il peut être nécessaire de le cautériser. Des antibiotiques sont parfois également nécessaires.

Essayez des gants ou des lotions pour protéger les ongles faibles, cassants ou dédoublés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *